DUDH
Les personnes non dotées de raison et de conscience, agissant envers les autres dans un esprit contraire à la fraternité, ne sont pas les bienvenues dans ce forum. Ils en seront éjectés par l'équipe de modération. Ce forum est progressiste de gauche. Si ce n'est pas votre cas, passez votre chemin. Bienvenue à tous les autres.

DUDH


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réponse à Alain Finkielkraut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alan Shore

avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 62

MessageSujet: Réponse à Alain Finkielkraut   Sam 26 Juil - 11:48

Interview du Figaro du 26 juillet 2014

Le titre est :
Citation :
Alain Finkielkraut : «Au nom de la lutte contre l'islamophobie, on sous-estime la haine des Juifs et de la France»

C'est certain. Si on croit que les juifs sont vaccinés contre la haine à cause de ce qu'ils ont subi en Allemagne, on se trompe, les juifs sont aussi des êtres humains, tout comme Adolf Hitler. Ce qu'à fait Hitler, les juifs (israéliens) peuvent le faire aussi avec les Palestiniens. Ils ont déjà enfermé ceux-ci derrière des murs, comme les nazis l'avaient fait avec eux à Varsovie. Bien sûr, les Israéliens ne les ont pas encore gazés, ni brûlés dans des fours crématoires, mais ça peut encore venir (gardez l'espoir). Déjà, ils apprennent à les tuer. Les vieillards, les femmes et les enfants aussi. Pour sauter à la vitesse supérieure, il faut qu'ils prennent bien conscience de ces principes "la fin justifie les moyens" et "un ennemi mort n'est plus un ennemi". Alors, ils parviendront à la toute puissance, et le peuple israélien règnera au minimum 2000 ans sur les hordes barbares des goyim.

FigaroVox a écrit:
S'agissant du conflit israélo-palestinien, certains intellectuels vous reprochent de ne pas dénoncer les bombardements israéliens à l'encontre des civils palestiniens comme vous vous insurgiez naguère contre les sièges de Vukovar et de Sarajevo par les Serbes. Que leur répondez-vous?

Alain Finkielkraut a écrit:
Une précision pour commencer. J'aime Israël et je suis saisi d'effroi devant la haine intercontinentale qui se déchaîne sur ce tout petit pays dont l'existence est encore en question.

On souhaiterait aimer Israël aussi, mais on a du mal à aimer ce qu'il est devenu. C'est tout de même un pays qui est gouverné à l'extrême droite. Et comme, c'est un pays avec un régime démocratique, c'est tout de même parce que ses citoyens l'ont voulu. Quand à l'effroi que vous éprouvez, vous devriez essayez d'imaginer celui des civils Palestiniens sous les bombes.

Ce tout petit pays dont l'existence est encore en question. À qui la faute ? Aux terroristes palestiniens ? Rappelons tout de même que ce sont les israéliens qui ont inventé le terrorisme. Les Israéliens récoltent ce qu'ils ont semé, et ce n'est pas fini. Le conflit israélo-palestinien dure depuis près de 70 ans. Ça fait trois générations de Palestiniens qui ont grandi dans la haine de l'ennemi sioniste. Israël a le droit d'exister, d'accord, et la Nakba, vous en avez entendu parler ? Israël a tenu 70 ans, mais sera-t-il capable de conserver le rapport de force en sa faveur 70 ans de plus ? Pour ceux qui en doutent rappelons que 80% des américains sont favorables à Israël, d'où l'intérêt d'Israël à exporter le conflit, et le plus rapidement possible.

Alain Finkielkraut a écrit:
Mais je n'ai jamais soutenu inconditionnellement la politique israélienne. Le 9 juillet, j'étais à Tel-Aviv à l'invitation du journal Haaretz qui organisait une grande conférence sur la paix. Je représentais Jcall * et j'ai dit qu'en tant qu'intellectuel juif, je devais constamment me battre sur deux fronts: contre un antisémitisme d'autant plus sûr de lui-même et dominateur qu'il dénonce le «monstre sioniste» dans la langue immaculée de l'antiracisme, et pour le compromis, c'est-à-dire la séparation en deux Etats des Israéliens et des Palestiniens.

Vous n'avez jamais soutenu inconditionnellement la politique israélienne, mais vous n'avez jamais rien dit contre non plus (il y a plus d'israéliens qui lisent vos livres que de palestiniens).

Les antisémites qui se cachent derrière l'antisionisme. C'est l'habituelle propagande israélienne, et je dirais même pro-israélienne. Il y en a c'est certain, mais Israël n'est pas vertueux au point qu'il n'est pas critiquable, et c'est un euphémisme que de le dire. Peut-être que pour un juif, la judaïté est plus importante que l'humanité, mais pour moi, et beaucoup d'autres, les juifs sont des êtres humains comme les autres. Ce sont les israéliens qui veulent un pays exclusivement juif, en soi, c'est certainement un régime d'apartheid dans le plus sûr sens du terme.

Concernant l’antisémitisme, avec vous vu le film "Defamation" d'un réalisateur israélien ? À voir absolument :


_________________
La lutte de gauche est ardue parce que la solidarité est plus difficile à mettre en œuvre que l'égoïsme


Dernière édition par Alan Shore le Sam 26 Juil - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Shore

avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 62

MessageSujet: Re: Réponse à Alain Finkielkraut   Sam 26 Juil - 13:02

Alain Finkielkraut a écrit:
J'ai ajouté qu'en s'installant dans le statu quo, le gouvernement israélien mettait en péril le projet sioniste lui-même. Dès 1991, le grand orientaliste Bernard Lewis s'inquiétait de voir Israël devenir, sur le modèle du Liban, «une association difficile, une de plus, entre ethnies et groupes religieux en conflit». Et il ajoutait: «les juifs se trouveraient dans la position dominante qu'avaient autrefois les Maronites avec la perspective probable d'un destin à la libanaise en fin de parcours.» Pour empêcher cette prédiction de se réaliser, il serait urgent de faire ce qu'Ariel Sharon, à la fin de sa vie, appelait de «douloureuses concessions territoriales». Si ses successeurs y répugnent, c'est parce qu'ils se défient de leur partenaire, mais c'est surtout parce qu'ils ont peur de leurs propres extrémistes. Ils craignent la guerre civile entre Israéliens qui accompagnerait le démantèlement des implantations de Cisjordanie

Blablabla et on noie le poison. Écoutons plutôt ce qu'en pense Netanyahu :



C'est surtout parce qu'ils ont peur de leurs propres extrémistes. Dont Netanyahu et sa clique sont les exemples concrets.

Ils craignent la guerre civile entre Israéliens. Heureusement qu'il y a encore des "justes" en Israël

_________________
La lutte de gauche est ardue parce que la solidarité est plus difficile à mettre en œuvre que l'égoïsme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réponse à Alain Finkielkraut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALAIN FINKIELKRAUT Coeur de penseur
» MICHEL HOUELLEBECQ
» Communiqué d'Alain Lambert.
» Alain Genestar.
» alain dit chocho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DUDH :: International :: Israël-
Sauter vers: